Cinébam


Cinébam est la suite logique des ateliers théâtre de La Boite à Mômes.

Depuis octobre 2016, Mireille Fiévet a ouvert ses ateliers de tournage/ coaching Cinéma pour les adolescents. Ces derniers apprennent des scènes déjà existantes ou alors écrites par eux-même sous la direction de Mireille, pour ensuite les tourner sous sa direction .

 

Première réalisation en qualité de réalisatrice «  Un jour comme un autre…ou presque" son premier court-métrage Cinéma sélectionné au Short Corner du Festival de Cannes en 2017. Prix du meilleur Court-Métrage Dramatique au Festival International du Festival de Marbella. 

 

Happy Birthday Deuxième Réalisation avec ses adolescents qu'elle forme depuis leurs plus jeunes âges. 

 

Sous Tension troisième court -métrage qui remporte actuellement de nombreux prix à New -York , Toronto, Londres, Milan, Hollywood, Rome, etc les prix affluent , les sélections flambent dans le monde entier. 

 

Cinébam doit sa naissance à la première passion de Mireille Fiévet qui a toujours été une grande amoureuse du cinéma. 

Vendredi soir. Un soir de détente, on boit un verre, on règle nos comptes en se disant vraiment ce qu'on ressent, le positif comme le négatif. Et puis, il y a des questions auxquelles on peut répondre et d'autres non. Une tranche de vie où différents personnages vont se croiser avant la tragédie.

 

Friday night. An evening off for a drink, settling accounts by telling what we feel in a positive or negative way. There are also questions you can't answer... A slice of life where different characters mingle before a tragedy.

 

- Le Synopsis:

 

Carole et Paul vivent avec leurs trois enfants dans un magnifique appartement parisien. Au fil des années, Carole découvre un mari devenu possessif, jaloux et paranoiaque. Tenir la famille sous le joug et l’autoritarisme du père est de plus en plus difficile et dangereux pour l’équilibre de la famille.

 

Carole and Paul live with their three children in a magnificent Parisian apartment. Over the years, Carole discovers a husband who has become possessive, jealous and paranoid. Keeping the family under the yoke and authority of the father is more and more difficult and dangerous for the balance of the family

NOTE DE RÉALISATION

 

L’histoire de « Sous Tension » m’a plu par plusieurs points :

 

Tout d’abord pour son thème, les relations familiales. Un thème que j’aime explorer au fil de mes projets pour montrer les difficultés qu’on peut avoir à vivre ensemble. 

 

Puis pour son ambiance, oppressante, paranoïaque, qui comme le dit son titre est constamment sous tension par la présence du père qui pèse constamment au-dessus de chaque personnage, même quand il n’est pas dans la pièce. 

 

Enfin pour ses personnages, avec ce père omniprésent aux allures instables et violentes, avec cette mère protectrice mais maltraitée physique et par son mari, et ces trois enfants qui sont impactés à différents niveaux par ces violences.

 

Je compte épouser ces trois points par une mise en scène subtile et proche du ressenti de chaque personnage pour montrer avec minutie la tension qu’il y a au sein cette famille et de leurs relations sociales.

Le personnage du père est celui qui donne le ton et le tempo de la vie de chacun des membres de la famille. Lorsque il n’est pas présent physiquement dans la même pièce que les autres personnages, la tension ne redescend pas mais l’atmosphère est un peu moins pesante et rigide. 

 

Le père sera ainsi filmé sur trépied, en fixe, et en amorce des plans des autres personnages quand ceux-ci sont dans la même pièce. Cela appuiera l’autoritarisme et la pression qu’il exerce sur son entourage, tout en montrant qu’il contrôle chaque faits et gestes de ses proches. Le peu de tilts, de panoramiques et de travellings qu’il y aura seront pour épouser ce contrôle vicieux sur tout son environnement et faire revenir l’attention à sa personne. 

 

Les autres membres de la famille seront filmés en caméra épaule avec beaucoup plus de liberté dans leurs mouvements lorsqu’ils seront dans une pièce sans la présence physique du père. Cela marquera une différence subtile mais significative pour comprendre les sentiments de chacun des personnages lorsque le père n’est pas là. 

 

Cela se ressentira aussi dans les décors et les accessoires. Les pièces les plus fréquentées par le père seront celles à l’ambiance froide, sombre, épurée et sans attache visuelle, telles que le salon et la chambre. Au contraire la cuisine, univers de la mère, sera lumineux et chaleureux avec des dessins et des photos des enfants ornés un peu partout. 

 

Au fil de l’histoire les relations évoluent et se tendent au sein du foyer, une distance se créé et la focale s’allonge. Isolant les personnages un peu plus les uns des autres et laissant le père les manipuler un peu plus.

Ces relations auront un climax qui enchainera sur une balance dans le cadrage à la fin du film où le père perdra le contrôle et sera filmé en caméra épaule brutale et mouvante, et la famille soulagée en plan fixe.

 

 

Texte Interprété et écrite pour chanson  générique de fin  pour le film Sous Tension de Mireille Fiévet 

 

Titre : Mon homme , ma vie, mon âme 

 

Nos regards se sont croisés

Sous un ciel d’été, ton regard s’est posé

Et je n’ai cessé de t’aimer…

 

Un jour sans prévenir, tu m’as bousculé

Je n’ai pas compris ce qui se passait

On venait tout juste de se marier...

 

On a décidé d’avoir de jolis bébés

La chair de ta chair, tu étais si fier

De bonne humeur je suis rentrée à la maison 

J’étais gai comme un pinson

Ton  visage rempli de colère

Tu m’as cogné sans raison

 

Refrain

Mon homme, ma vie, mon âme

Celui que j’aimais

Mon homme, ma vie, mon âme 

Tu as tout brisé

 

Un jour tu m’as promis que tu arrêterais

Tu pleurais, tu me disais 

Que tu regrettais, tu ne le faisais pas exprès

 

Tu m’as accusé de t’avoir trompé

Et au moindre doute tu m’as fait valdinguer

 

Un jour, je t’ai dit non, tu m’as giflé 

De quel droit je refusais, on était mariés ! 

 

La vie ensemble n’avait plus de sens

Nos échanges n’étaient que violence

 

J’ai osé prendre mon courage à deux mains

J’ai tout essayé et décidé de te quitter

 

Alors que je suffoquais tu m’as chuchoté

Que tu préférais me voir mourir 

Que de me voir partir…

 

Refrain

Mon homme, ma vie, mon âme

Je t’ai tant aimé 

Mon homme, ma vie, mon âme

Tu as tout brisé

 

Je tremblais, je suffoquais je pleurais, 

Je te suppliais, je criais 

Mais tu n’as pas cessé 

 

Un jour les enfants m’ont supplié

Et m’ont demandés pourquoi je restais 

Un jour les enfants m’ont supplié

De nous enfuir à tout jamais

 

Refrain

Mes enfants, mes vies, mon âme 

Veuillez me pardonner

Mes enfants, mes vies, mes âmes

Je suis désolée.

 

Mireille FIÉVET

 

 

LE SYNDROME DE LOLA

Un scénario écrit par Mireille Fievet avec Mathilde - Lorette - Soukaina -Matéo - Kalilou -Binassa - Nolan

Atelier Ados CinéBam 2018-2019 - Court métrage HAPPY BIRTHDAY
C’est le jour J. L’Happy Birthday d’Éva. Elle fête ses 15 ans. Tout le monde s’éclate et le buffet est parfait. Seulement Eva est la grande absente. Elle est enfermée à clé dans sa chambre. Pourquoi ne veut elle pas en sortir ? Que lui arrive t’il ?

 

It's D-Day. Eva's Happy Birthday. She is celebrating her 15th birthday. Everyone is having a blast and the buffet is perfect. Only Eva is the big absent. She is locked in her room. Why doesn't she want to come out? What's happening to him ? Some close friends in front of his door are worried ?

 

Le film traite sur les échanges d'ados, leurs codes, langages, réalités, disputes, 1ers émois, réflexions, histoires du quotidien, rires et la maladie.